Le calme relatif qui règne dans le sud d’Israël a été rompu une nouvelle fois par le tir d’une roquette, à partir de la bande de Gaza. Fort heureusement, l’engin a explosé dans une zone inhabitée sans faire de victimes ni causer de dégâts matériels.

L’alerte a retenti dans sept localités des conseils régionaux de Shaar Haneguev et de Sedot Neguev, appelant les habitants à aller se réfugier dans les abris. Le chef du conseil régional de Sdot Neguev a déclaré qu’il fallait riposter sans tarder afin d’éviter l’éclatement de nouvelles violences comprenant des tirs, des ballons incendiaires et d’autres actes terroristes commis par le Hamas.

« Il est temps d’arrêter le terrorisme et de réagir, a-t-il ajouté, comme l’armée israélienne l’a fait la semaine dernière. Il faut riposter cette fois aussi, et de façon encore plus musclée ». Il a ensuite estimé ‘qu’il fallait agir sans tarder contre les dirigeants du Hamas et empêcher les transferts de fonds en provenance du Qatar, prévus la semaine prochaine’.

Un peu plus tard, le porte-parole de Tsahal a annoncé que des avions de combat de l’armée de l’air israélienne avaient bombardé deux infrastructures souterraines du Hamas dans le Nord de la bande de Gaza en précisant qu’il s’agissait de représailles après le tir d’une roquette en direction du sud d’Israël, en début de soirée.

Claire Dana-Picard