C’est un événement sans précédent qui s’est déroulé ce lundi après-midi à Jérusalem. Le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem a été célébré officiellement lors d’une cérémonie solennelle qui a débuté à 16 heures par l’hymne national américain.

Plus de 250 personnalités américaines ont fait le déplacement. Parmi elles se trouvaient une quarantaine de sénateurs, dont les républicains Ted Cruz et Lindsey Graham, l’envoyé spécial du président Trump au Proche-Orient Jason Greenblatt, et des dirigeants d’organisations juives et d’associations évangélistes pro-israéliennes.

Les invités israéliens étaient également nombreux : il y avait notamment le président de la Knesset Youli Edelstein, les grand rabbins d’Israël David Lau et Itshak Yosef, le maire de Jérusalem Nir Barkat, le leader de l’opposition Itshak Herzog, le chef d’état-major de Tsahal Gadi Eizencot, des ministres et des députés de la coalition et de l’opposition.

Devant ce public nombreux, l’ambassadeur des USA en Israël David Friedman a pris la parole. Dès la première phrase, il a été chaudement applaudi par l’assistance. ‘Aujourd’hui, nous ouvrons notre ambassade à Jérusalem’, s’est-il écrié, qualifiant cet acte d’historique.

Son allocution a été suivie par celle du pasteur Robert Jeffress. Puis le Rav Zalman Wolowik est monté à la tribune pour prononcer son discours.

Après ces interventions, le secrétaire d’Etat US adjoint John Sullivan s’est adressé à l’assistance. A la suite de toutes ces déclarations, le public a pu suivre sur un écran le discours préenregistré du président des Etats-Unis Donald Trump.

A 16h30, la plaque de l’ambassade a été dévoilée par le secrétaire d’État US au Trésor Steven Mnuchin et la fille du président américain Ivanka Trump. Après cet acte très symbolique, le président de l’Etat d’Israël Ruby Rivlin a pris la parole à son tour. Juste après lui, le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, a prononcé son discours. « Je suis fier d’être aujourd’hui à Jérusalem, le cœur du peuple juif », a-t-il déclaré d’emblée.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou est ensuite monté à la tribune pour s’adresser à l’assistance.   Il a commencé par dire : « Nous n’avons pas de meilleurs amis que les Etats-Unis » et a salué tout particulièrement la présence de Jared Kushner et de son épouse Ivanka Trump. « Quelle journée mémorable, s’est-il ensuite écrié. Souvenez-vous de ce jour. Vous avez fait l’histoire. Nous sommes très émus et profondément reconnaissants. Merci, président Trump, d’avoir tenu votre promesse ! ». Puis, pour finir, il a prononcé la bénédiction ‘Cheheh’eyanou’.

Le pasteur John Hagee a dit quelques mots. Puis David Friedman a prononcé l’allocution de clôture. C’est lui qui fixera mercredi la Mezouza à l’entrée de l’établissement.

Au même moment, l’ambassade d’Israël à Washington organisait un événement pour marquer ce transfert et fêter le 70e anniversaire d’Israël. L’invité d’honneur était le vice-président des États-Unis Mike Pence.

Claire Dana-Picard