Le président de la Knesset Youli Edelstein, en visite officielle en France, a pris la parole mercredi matin au Sénat, à Paris, pour marquer le 70e anniversaire de l’Indépendance de l’Etat d’Israël. Dans son discours, il a notamment souligné qu’Israël et Jérusalem ‘venaient de vivre une semaine historique’.

« Dimanche, a-t-il déclaré, nous avons célébré le 51e anniversaire de la réunification de la ville sous souveraineté israélienne et le lendemain, lundi, la fête s’est amplifiée lorsque l’ambassade des Etats-Unis a été transférée à Jérusalem dans le cadre d’une démarche  dont la signification est claire et nette : Jérusalem, et elle seule, est la capitale éternelle de l’Etat d’Israël et du peuple juif ».

S’adressant ensuite à ses hôtes, il a déclaré : « Si le drapeau français est déployé dans la capitale d’Israël, cela attestera d’une prise de position ferme en faveur de la justice historique, en faveur de la morale. Cela sera une marque d’honneur pour Israël et pour l’amitié qui règne entre nous. Mes chers amis, Jérusalem vous attend ».

Edelstein a ensuite évoqué les performances technologiques d’Israël qui changeaient chaque jour la vie des Israéliens en affirmant que tout avait été prévu dans le Tanakh : « A une époque où tout le monde pensait que le sort d’un homme était décrété dès le départ, les textes ont avancé l’idée révolutionnaire du libre arbitre et de la foi qui permet de réparer le monde et du devoir de participer à cet effort ».

Parlant ensuite des Juifs de France, Edelstein a indiqué que ces derniers, ‘pendant des centaines d’années, avaient apporté leur large contribution à la République, qui a été la première du monde à leur accorder l’égalité des droits’. Il a estimé que ‘ces dernières années, on assistait à un progrès bénéfique de la coopération économique entre Israël et la France’.

Assistant ensuite à un débat au sein de la commission des Affaires étrangères, Edelstein a rappelé que ‘l’Iran voulait détruire l’Etat d’Israël’. Et d’ajouter : « En tant que fils de rescapés de la Shoah, j’ai tendance à croire quelqu’un qui me dit qu’il veut me détruire. Il ne faut pas permettre à l’Iran de détenir l’arme nucléaire ».

Claire Dana-Picard