Pendant longtemps, les Juifs ayant des proches parents enterrés au cimetière du Mont des Oliviers, Har Hazeitim, dans la Vieille Ville de Jérusalem, n’osaient plus s’y aventurer pour les anniversaires de deuil de crainte de se faire attaquer par des Arabes.

A l’heure actuelle, la situation semble s’être nettement améliorée grâce aux nombreuses initiatives qui ont redonné vie au site. Après les concerts organisés devant l’hôtel des Sept Arches et la création d’une ligne d’autobus directe depuis l’intérieur de la ville, le Rav Hillel Horowitz, directeur de la commission des cimetières de Jérusalem, a décidé d’y installer un éclairage permanent.

Le projet, dont le coût est évalué à plusieurs millions de shekels, a été réalisé en partenariat avec la municipalité de Jérusalem.

Particulièrement puissant, cet éclairage illuminera dans un premier temps les pentes orientales du cimetière au profit des milliers de pèlerins juifs souhaitant venir se recueillir sur la tombe de leurs proches et de leurs rabbins. Par la suite, il est prévu de l’étendre dans tout le cimetière.

Claire Dana-Picard