Dans le cadre d’un voyage organisé cet été dans le Nord de l’Italie, un groupe de vacanciers du quartier de Kiriat Shmouel, à Haïfa, a visité la synagogue de la ville de Reggio Emilia avec laquelle leur communauté a un lien particulier.

Ce lien a été créé en 1957 lorsque l’arche sainte et l’estrade qui avaient été utilisées pendant des centaines d’années par les fidèles de la communauté juive de cette ville italienne ont été transférées dans la toute nouvelle synagogue de Kiriat Shmouel qui venait d’être construite. Après la guerre, seuls quelques Juifs vivaient encore à Reggio Emilia et c’est pour cette raison qu’une proposition a été faite, et acceptée, de transporter l’Aron Hakodesh en Israël.

L’arche sainte est en marbre, ce qui est assez rare, et d’une extrême beauté. Inaugurée en 1756 à Reggio Emilia, elle est considérée aujourd’hui comme l’une des plus somptueuses d’Israël.

L’estrade utilisée pour la lecture de la Tora a également trouvé sa place dans la grande synagogue de Kiriat Shmouel ainsi que deux chandeliers et quelques meubles.

Les touristes israéliens ont été accueillis à Reggio par une délégation de l’Institut historique de la cité qui leur a organisé une visite dans l’ancien ghetto de la ville et bien entendu dans la fameuse synagogue. Cet événement a été relaté par le journal local, la Gazzetta di Reggio.

Claire Dana-Picard