Margalit Zinati est un personnage: lauréate du Prix de Jérusalem en 2016, elle fait partie des personnes désignées pour allumer cette année l’un des douze flambeaux de Yom Haatsmaout, lorsque l’Etat d’Israël célébrera son 70e anniversaire sur le Mont Herzl.

Margalit Zinati, fille de Yossef et Mazal, est âgée aujourd’hui de 86 ans. Elle descend d’une famille de Cohanim qui depuis 2 000 ans, d’après la tradition, n’aurait jamais quitté la Terre d’Israël pour partir en exil.

Vivant dans le village de Peki’in, en Galilée, où la population est aujourd’hui composée de Druzes, de Chrétiens et de Musulmans, elle a consacré sa vie à la préservation de l’antique synagogue qui s’y trouve et à la protection des vestiges de la vie juive sur le site. Sa maison se trouve au cœur du village, près de la synagogue.

Le suppléant du président de l’organisation sioniste mondiale, Yaakov Haguel, a estimé que ‘personne ne méritait plus que Margalit Zinati d’allumer un flambeau à l’occasion des festivités du 70e anniversaire de l’Etat d’Israël’. Il a encore précisé qu’elle ‘incarnait le lien entre les générations et un sionisme authentique’.

Un centre de visiteurs, Beth Zinati, a été créé dans le village pour sauvegarder son patrimoine juif plusieurs fois millénaire et raconter l’histoire de la communauté qui y a vécu, dans le cadre d’un spectacle sons et lumières. Des activités pédagogiques y sont organisées régulièrement pour les élèves des écoles et des visites de groupes y sont proposées. En outre, des chambres d’hôtes sont à la disposition du public.

Claire Dana-Picard