Certains medias étrangers persistent à prétendre que Tsahal fait un usage abusif de sa force contre les Palestiniens manifestant à la limite de Gaza. Mais il suffit de connaitre la situation sur place et de voir les photos et les vidéos prises sur le terrain pour comprendre qu’Israël n’a pas le choix et qu’il ne s’agit que d’une riposte et que d’un moyen de défense pour protéger ses soldats et sa population.

Il faut savoir qu’au plus fort des violences, près de 5 000 Palestiniens ont affronté l’armée israélienne dans ce secteur, ce lundi, en jetant des explosifs, des grenades et des pierres sur les militaires et en mettant le feu à des pneus qui ont diffusé une fumée épaisse et noire dans les environs.

Une vidéo prise sur place lundi après-midi et publiée par le site Ynet montre plusieurs agitateurs palestiniens qui détruisent la barrière, dans la région de Zikim, et y creusent une brèche. L’un d’entre eux a même réussi à entrer du côté israélien mais il est retourné dans la partie palestinienne quelques minutes plus tard.

Ynet précise encore que onze émeutiers ont été blessés et que l’un d’entre eux a été touché par l’explosion de la grenade qu’il tenait dans sa main et qu’il s’apprêtait à lancer sur des soldats de Tsahal. D’autres personnes, qui se tenaient à proximité, auraient également été atteintes. Au large, une onzième flottille soi-disant humanitaire se serait dirigée vers les eaux territoriales israéliennes pour ‘tenter de rompre le blocus’.

Dans ce contexte, Ynet indique que le Croissant rouge qatari a annoncé un investissement de 15 millions de dollars pour Gaza afin de financer notamment des projets médicaux et d’élaborer un système permettant de recueillir et de purifier l’eau de pluie.

Claire Dana-Picard