Sous l’impulsion de l’ambassadeur d’Israël à l’Onu Danny Danon, une quarantaine d’ambassadeurs en poste aux Nations unies visiteront Israël à l’occasion de la ‘Journée Internationale de la Shoah dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste et de prévention des crimes contre l’humanité’.

Cette journée de commémoration est marquée depuis que l’Assemblée générale de l’Onu a décidé, le 1er novembre 2005, de la célébrer chaque année, le 27 janvier, à la date anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz.

Les diplomates, représentant notamment la République tchèque, l’Ukraine, la Hongrie, le Panama et le Soudan-Sud, se rendront auparavant en Pologne pour apprendre de près  les souffrances infligées au peuple juif et participeront à une cérémonie du souvenir dans les camps. La délégation s’envolera ensuite pour Israël où elle restera cinq jours.

Pendant ce séjour, les ambassadeurs seront reçus notamment par le président de l’Etat Ruby Rivlin, par le Premier ministre Binyamin Netanyahou et par d’autres notables israéliens. Ils iront à Jérusalem, à Tel Aviv et découvriront, lors d’un survol en hélicoptère, le front nord d’Israël à la frontière avec la Syrie et le Liban. Ils viendront voir également l’un des tunnels qui servaient aux terroristes du Hezbollah.

Danny Danon, qui a souvent conduit des délégations d’ambassadeurs de l’Onu en Israël, a souligné l’importance de telles visites qui selon lui ‘permettent de promouvoir les intérêts d’Israël sur la scène internationale’. Et d’ajouter : « Les ambassadeurs voient de près la beauté et la particularité de notre Etat, tout en comprenant les enjeux et la complexité de notre région. Ils reviennent à l’Onu avec une perspective positive d’Israël. Et cela s’exprime ensuite par les votes en notre faveur à l’Assemblée générale, par leur coopération et par leur solidarité dans notre combat contre les mensonges que diffusent nos ennemis ».

Claire Dana-Picard